Georges Landriot

La plus belle avenue du monde abrite depuis des lustres la Maison du Danemark. Le remarquable restaurant gastronomique Le Copenhague – CPH est à l'étage ; au-dessus de l'élégante salle du Flora Danica et sa cour-jardin. Une adresse indispensable qui fait le bonheur des gourmets et des amateurs de Cuisine nordique. Pour notre plaisir Georges Landriot, le chef et Bruno Brangea son adjoint, nous font découvrir tout leur talent et le savoir-faire d'une équipe soudée.

Georges Landriot Fondée en 1955, la Maison du Danemark est la vitrine de ce royaume, qui a su séduire les Français par la qualité de son art de vivre et par la finesse de sa gastronomie. Les deux restaurants attirent les amateurs de produits nordiques et de poissons. La table étoilée du Copenhague-CPH régale les gourmets avec le saumon fumé, le saumon mariné, les harengs marinés, le saumon à l'aneth servi façon « Gilbert Bécaud », le saumon grillé à l'unilatéral - le saumon des puristes - créé ici en septembre 1974, le bouillon de langoustines aux mousserons ou les blinis au chocolat. Un majestueux tableau de la reine Margaret apporte toute la solennité qui convient à cette grande table.


Dans un style plus décontracté, le Flora Danica propose des plats de tradition scandinave, des mélanges de saveurs danoises et françaises qui se dégustent dans une salle élégante au mobilier design et aux banquettes avec vue sur la cour-jardin. Venez savourer le cocktail de crevettes du Groenland, l'assortiment de harengs marinés, l'assiette Fora Danica, le saumon grillé à l'unilatéral, les noisettes de renne rôties au poivre et laissez-vous tenter par les desserts d'Alexandre Bosquet tel le gratin de chocolat avec glace pistache et coulis de framboise, le Saint-Honoré aux airelles avec un sorbet aneth ou le fromage blanc et « rod grod » avec son coulis de mûres polaires. La brigade de Georges Landriot et de Bruno Brangea travaille des produits de qualité, admirablement traités et présentés.




L'accueil et le service sont remarquables de gentillesse et d'attentions grâce à la présence avisée de Jean-Jacques Guillot, le directeur des restaurants, et de Marc Theillaumas en salle. Le Chef sommelier, Armel Cousin, informe et conseille sur les bouteilles de la maison et la sélection de vins au verre. Pour se faire plaisir, cette escapade danoise est l'endroit idéal où conjuguer l'art de vivre scandinave et le goût français. Une adresse bien parisienne à fréquenter assidûment.

Rencontre avec les Chefs :


Les Questions à Georges LANDRIOT


Alain Fusion : Comment et pourquoi avez-vous eut envie de devenir Cuisinier ? Une tradition familiale ?
Georges Landriot : Il n'y a pas de tradition familiale, mais chez nous en Bourgogne on aime manger. L'observation de ma grand-mère dans sa cuisine m'a attiré naturellement à vouloir essayer à mon tour.

A.F. : Où avez-vous appris la Cuisine ? Avec quels Chefs avez-vous travaillé ?
G.L. : J'ai suivi 3 ans d'apprentissage à Chalon sur Saône et après mon service national, je suis entré comme chef de partie au Pavillon Henri IV à Saint Germain en Laye, et puis ensuite à l'Intercontinental à Paris. Pendant 3 ans, je suis le chef du restaurant Clos des Bernardins que je quitte pour aller à Port Barcarès diriger les cuisines du Casino et du paquebot Lydia. En 1981, à Paris, je deviens Chef chez Goumard avec un macaron au Guide Rouge et ensuite nous obtenons deux macarons chez Goumard-Prunier que je quitte en 2000 pour entrer au Copenhague et au Flora Danica.

A.F. : Combien de personnes dirigez-vous ? Combien de couverts par jour ?
G.L. : Nous sommes une trentaine pour servir environ 500 couverts par jour lorsque les terrasses sont ouvertes.

A.F. : Comment sont répartis les rôles entre vous et Bruno Brangea ?
G.L. : Nous faisons tous les deux un peu de tout, pour pouvoir être interchangeables ; Bruno est complètement concentré sur le restaurant Copenhague.

A.F. : Quels sont vos choix gastronomiques pour Le CPH ?
G.L. : Nous réalisons une Cuisine gastronomique à consonance danoise en y ajoutant des produits nordiques.

A.F. : Quels sont les plats les plus demandés au CPH ?
G.L. : L'assiette gourmande Copenhague., le saumon grillé à l'unilatéral un saumon bio de très belle présentation et la noisette de renne.

A.F. : Quels sont vos choix gastronomiques pour le FLORA DANICA ?
G.L. : C'est une Cuisine légèrement plus danoise, donc familiale, avec beaucoup d'épices et une ouverture sur le monde.

A.F. : Quels sont les plats les plus demandés au FLORA DANICA ?
G.L. : Le saumon grillé à l'unilatéral, l'assortiment de harengs marinés, le saumon fumé à chaud et le saumon mariné à l'aneth.

A.F. : Quel est votre plat préféré ?
G.L. : Un cœur de saumon bio rôti, avec des cannellonis d'herbes et un jus mousseux aux coquillages.

A.F. : Quelle est votre boisson favorite ?
G.L. : le vin blanc d'Alsace.

A.F. : Qu'aimez-vous qu'un client vous dise après dîner ?
G.L. : Une critique positive, pour avancer et progresser.

A.F. : Où aimez-vous aller dîner ?
G.L. : Je souhaite aller chez Paul Bocuse.

A.F. Quel est votre principal trait de caractère ?
G.L. :Je suis disponible, calme et à l'écoute. Je souhaite créer la confiance dans l'équipe.

A.F. : Avec qui aimeriez-vous travailler ?
G.L. : J'aurais aimé travailler avec Alain Chapel ; il a mis en avant les produits et je travaille les légumes comme lui.

A.F. : Si vous deviez changer de métier, quel métier feriez-vous ?
G.L. : Un métier en contact avec la nature ; dans mon enfance je jardinais ! En fait depuis très tôt, je rêve d'être cuisinier.

A.F. : Quel est votre rêve d'enfant qui n'a pas encore été réalisé ?
G.L. : Avoir un château et pouvoir y recevoir plein de gens.

Les Questions à Bruno BRANGEA


Alain Fusion : Comment et pourquoi avez-vous eu envie de devenir Cuisinier ? Une tradition familiale ?
Bruno Brangea : Tous les jours je regardais Michel Oliver à la télévision. Je découpais les recettes sur les boites de riz Uncle Ben's et j'observais le travail de ma grand-mère en cuisine qui emplissait la maison d'odeurs de pâtisseries, de brioches et de confitures.

A.F. : Où avez-vous appris la Cuisine ? Avec quels Chefs avez-vous travaillé ?
B.B. : J'ai commencé par l'École Hôtelière à Paris et une première place de Chef de partie Chez Georges Porte Maillot, ensuite l'Hôtel Régina et le Goumard-Prunier ; puis une place de Chef de cuisine chez Gaya Rive Gauche et depuis janvier 2001, Le Copenhague et le Flora Danica.

A.F. : Quel est votre plat préféré ?
B.B. : Les langoustines

A .F. : Quelle est votre boisson favorite ?
B.B. : Le Champagne.

A.F. : Où aimez-vous aller dîner à Paris ?
B.B. : Chez Lasserre et au Gaya Rive Gauche.

A.F. : Quel est votre principal trait de caractère ?
B.B. : Je suis à l'écoute de l'équipe et je me rends disponible.

A.F. : Avec qui aimeriez-vous travailler ?
B.B. : Alain Ducasse.

A.F. : Si vous deviez changer de métier, quel métier feriez-vous ?
B.B. : Cuisinier !

A.F. : Quel est votre rêve d'enfant qui n'a pas encore été réalisé ?
B.B. : Faire le tour du monde.

Rechercher un restaurant
OU

Pour plus d'informations
contactez nous au :

01 45 72 07 14
Cadeau invitation restaurant Rappel automatique gratuit
Cadeau invitation restaurant Cadeau invitation restaurant